Entre imaginaire et réel

Les voyageurs britanniques en Asie centrale au XIXe siècle
Irina Kantarbaeva-Bill

442 p. 14 x 21 cm broché

26.00 / 42.00 CHF

ISBN : 978-2-88086-485-9

commander l'article
version imprimable
 
 
Le récit de voyage était un genre littéraire très prisé au XIXe siècle, surtout lorsqu’il concernait des contrées mythiques sur lesquelles se greffaient des désirs d’exotisme et la recherche de racines communes avec les populations indigènes. De ce point de vue, l’Asie centrale ne fait pas exception.

La rivalité russo-britannique pour le partage des zones d’influence a provoqué une multiplication des voyages vers cet Orient mal connu.

Parmi les récits britanniques les plus populaires de cette époque, on peut citer ceux de l’observateur militaire Alexander Burnes, de l’orientaliste Arminius Vámbéry, de Florentia Sale et de Frances Duberly, épouses d’officiers, du prêtre anglican Henry Lansdell ou encore de l’aventurier Frederick Burnaby.

Ces textes représentent un genre multiforme, dont certaines caractéristiques s’avèrent parfois difficiles à ordonner. Tout en ­tenant compte de la diversité de cette production littéraire, le présent ouvrage tente de mettre en lumière la question de l’altérité que pose inévitablement le récit de voyage. Il se propose également d’étudier les enjeux géopolitiques et littéraires de l’écri­ture de voyage en Asie centrale au XIXe siècle.


Irina Kantarbaeva-Bill est chercheuse associée aux Laboratoires CAS (Cultures Anglo-Saxonnes) et LLA (Lettres, Langages et Arts) de l’Université Toulouse Jean Jaurès. Elle s’intéresse à l’histoire et la littérature des mondes anglophone et slave, notamment aux sujets liés à l’orientalisme européen et russe.
 

Copyright © Editions Olizane
Editions Olizane • 11, rue des Vieux-Grenadiers • 1205 Genève - Suisse
Tél. ++4122 3285252 • Fax ++4122 3285796 • Email :
guides@olizane.ch